palazzetti_on_tour_ducene

Nos produits effectuent un Tour d’Italie et d’Europe à l’intérieur de nos pop-up store: des “show-rooms” itinérants exclusifs avec des cheminées, des poêles et des produits pour la cuisson tant à bois qu’à pellets qui fonctionnent vraiment !
Venez les découvrir et toucher du doigt toutes les nouveautés et toutes les solutions que nous avons expressément crées pour vous ! …et le monde Palazzetti s’allume ! Découvrez les dates ci-dessous  :

 

 

carte

La Version  »Android » de la ConnBox est enfin disponible

Cher Client,

Nous sommes heureux de pouvoir vous communiquer que, dès aujourd’hui, notre App pour la gestion de votre poêle Palazzetti est finalement disponible, même dans la version pour les dispositifs Android !

Téléchargez-la et essayez-la tout de suite en cliquant ICI.

Nous souhaitons vous remercier de la patience que vous nous avez témoignée et vous invitons à répondre à ce mail au cas où vous voudriez nous communiquer vos impressions ou nous suggérer de nouvelles fonctionnalités à implémenter.

En outre, nous vous rappelons que, sur le site app.palazzetti.it, vous trouverez le guide pas à pas qui vous permettra de configurer correctement votre App.

Double combustion
Dans les appareils thermiques classiques, en particulier ceux à foyer ouvert, la combustion du bois n’est jamais complète.

Les conséquences sont les suivantes:

  • rendement limité (exploitation partielle du pouvoir calorifique du bois et gaspillages importants)
  • pollution (formation de monoxyde de carbone: CO)

De nombreux appareils modernes permettent en revanche d’obtenir des rendements très élevés (parfois supérieurs à 90%, comme c’est le cas de certains de nos produits) et de réduire la pollution et les résidus des cendres. Ces appareils sont équipés de systèmes de combustion secondaire.
 La double combustion
Grâce à la technologie de la post-combustion appliquée aux cheminées et aux poêles Palazzetti, les fumées de la combustion primaire, chargées de monoxyde de carbone, sont réintroduites dans la chambre de combustion avec de l’oxygène préchauffé. Ce nouvel allumage, qui entraîne une secondecombustion, garantit un rendement thermique très élevé et une réduction radicale des émissions polluantes, optimisant ainsi les coûts de fonctionnement.

Double combustion Palazzetti

Nos laboratoires de recherche ont élaboré un système exclusif, la double combustion, qui offre un rendement majeur et donc davantage de chaleur, moins d’émissions nocives, en un mot, une chaleur plus saine.
De quoi s’agit-il?
Tout simplement d’oxygène. Une partie de l’oxygène introduit dans le foyer alimente la flamme, tandis que le reste suit un parcours qui le préchauffe pour provoquer une seconde combustion, laquelle brûle le monoxyde restant de la première flambée, libère une quantité de chaleur supplémentaire et une quantité d’anhydride carbonique en équilibre avec le cycle naturel.

Un meilleur rendement comportant moins d’émissions polluantes

La combustion est la réaction chimique se produisant entre un combustible (ici le bois) et un comburant (l’oxygène), qui génère de la chaleur et libère une quantité d’anhydride carbonique en équilibre avec l’environnement.

C + O2 = CO2 + chaleur

Cette réaction n’est toutefois que théorique et ne peut être reproduite.
La double combustion
La combustion classique
Les cheminées dépourvues d’une chambre de combustion correctement projetée développent une combustion incomplète.
La présence insuffisante d’oxygène entraîne en effet une utilisation partielle du pouvoir calorifique du bois et la formation d’une grande quantité de monoxyde de carbone.

C + O2 = CO2 + CO + chaleur

palazzetti-app

Finalement un poêle qui vous parle. Il suffisait d’une APP !

Simplifiez la vie de nos clients est une engagement qui nous plait beaucoup et cela depuis toujours.

Rendre la technologie toujours plus accessible et amie des personnes, c’est ce qui nous passionne.Créer des produits écologiques pour un confort encore plus économique et durable, c’est notre objectif.

Mettez ensemble ces trois excellentes propositions. Le résultat est une app avec laquelle vous pourrez gérer toutes les fonctions de votre poêle PALAZZETTI sur votre smartphone.

 

 

Rendements et émissions des appareils de chauffage

Les principaux paramètres d’évaluation d’une installation thermique à biomasse ligneuse sont son rendement et son niveau d’émissions nocives.
PALAZZETTI POUR LA NATURE / Les poussières fines / Rendements et émissions

Rendement

Le rendement est la capacité du foyer de transformer la puissance brûlée en puissance utile. S’agissant d’un rapport entre deux puissances, la valeur est adimensionnelle et est exprimée sous forme de pourcentage: plus ce pourcentage est élevé, et plus le foyer est efficient.

Il est possible d’établir une distinction entre « rendement au foyer » et « rendement de la chaudière ». Sur les appareils thermiques domestiques, seul le rendement au foyer est déterminé car une grande partie de la chaleur utile est diffusée dans la pièce et non indirectement via un vecteur thermique. Il n’est possible de déterminer les deux rendements que pour les chaudières centralisées.

Le rendement au foyer tient compte:

  1. des pertes thermiques du conduit d’évacuation;
  2. des pertes représentées par les résidus (combustibles) qui restent dans les cendres;
  3. des pertes dérivant d’une combustion incomplète.

Le rendement au foyer des appareils domestiques à bois atteint des valeurs comprises entre 70% et 80%, tandis que les poêles à granulés peuvent atteindre des valeurs supérieures à 90%.

Les appareils thermiques domestiques modernes à bois à chargement manuel améliorent constamment leur niveau de rendement, qui peut toutefois dépendre considérablement de leur mode de gestion. Par exemple, l’utilisation de bois humide ou grandes dimensions, une entrée d’air élevé ou une surcharge du foyer peuvent compromettre fortement le rendement de l’appareil. L’influence du mode de gestion de l’appareil est bien moins importante avec les poêles à granulés, qui utilisent un combustible homogène et sont à chargement automatique.

Émissions de particules des appareils domestiques

Il est avant tout utile de rappeler qu’une gestion incorrecte de l’appareil peut multiplier le facteur d’émission par dix.
Le facteur d’émission est exprimé en mg de particules émises par MJ d’énergie utile en termes de pouvoir calorifique inférieur du bois (mg/MJ), ou en mg de particules en termes de quantité de fumée dégagée (mg/Nm³).
En ce qui concerne les émissions des cheminées ouvertes, leur facteur d’émission est très variable et est en moyenne égal à 250 mg/MJ (375 mg/Nm³); dans les cheminées fermées à insert, le résultat type varie entre 47 et 83 mg/MJ (70-125 mg/Nm³).
Les appareils à granulés et les chaudières à bois à tirage forcé présentent des valeurs moyennes relativement basses, y compris en cas de gestion non optimisée, avec une valeur type d’environ 30 mg/MJ (45 mg/Nm³).

Les poêles à granulés sont ceux qui présentent les rendements les plus élevés et les facteurs d’émission mineurs, qui varient entre 15 et 75/Nm³.
(Source: « La combustion du bois – facteurs d’émission et cadre normatif » AIEL)