Double combustion
Dans les appareils thermiques classiques, en particulier ceux à foyer ouvert, la combustion du bois n’est jamais complète.

Les conséquences sont les suivantes:

  • rendement limité (exploitation partielle du pouvoir calorifique du bois et gaspillages importants)
  • pollution (formation de monoxyde de carbone: CO)

De nombreux appareils modernes permettent en revanche d’obtenir des rendements très élevés (parfois supérieurs à 90%, comme c’est le cas de certains de nos produits) et de réduire la pollution et les résidus des cendres. Ces appareils sont équipés de systèmes de combustion secondaire.
 La double combustion
Grâce à la technologie de la post-combustion appliquée aux cheminées et aux poêles Palazzetti, les fumées de la combustion primaire, chargées de monoxyde de carbone, sont réintroduites dans la chambre de combustion avec de l’oxygène préchauffé. Ce nouvel allumage, qui entraîne une secondecombustion, garantit un rendement thermique très élevé et une réduction radicale des émissions polluantes, optimisant ainsi les coûts de fonctionnement.

Double combustion Palazzetti

Nos laboratoires de recherche ont élaboré un système exclusif, la double combustion, qui offre un rendement majeur et donc davantage de chaleur, moins d’émissions nocives, en un mot, une chaleur plus saine.
De quoi s’agit-il?
Tout simplement d’oxygène. Une partie de l’oxygène introduit dans le foyer alimente la flamme, tandis que le reste suit un parcours qui le préchauffe pour provoquer une seconde combustion, laquelle brûle le monoxyde restant de la première flambée, libère une quantité de chaleur supplémentaire et une quantité d’anhydride carbonique en équilibre avec le cycle naturel.

Un meilleur rendement comportant moins d’émissions polluantes

La combustion est la réaction chimique se produisant entre un combustible (ici le bois) et un comburant (l’oxygène), qui génère de la chaleur et libère une quantité d’anhydride carbonique en équilibre avec l’environnement.

C + O2 = CO2 + chaleur

Cette réaction n’est toutefois que théorique et ne peut être reproduite.
La double combustion
La combustion classique
Les cheminées dépourvues d’une chambre de combustion correctement projetée développent une combustion incomplète.
La présence insuffisante d’oxygène entraîne en effet une utilisation partielle du pouvoir calorifique du bois et la formation d’une grande quantité de monoxyde de carbone.

C + O2 = CO2 + CO + chaleur